Logo Typo REBISH.png

compagnie

REBISH est née en 2017 de la rencontre entre trois danseuses-performeuses qui ont donné corps à une performance avec 300 briques et 3 meufs en talons. En germe : le défi des espaces non dédiés à la danse, questionner les corps socialement construits. L’envie de développer d’autres projets accompagnée d’une transformation du trio en quatuor nous a mené à une structuration associative en 2018.

Très vite, la rencontre avec le voguing, le travail politique autour du genre, avec et pour des personnes exilées, le manque d’espaces de performance qui sortent du cadre de la danse contemporaine élitiste, l’envie de faire, même avec peu, nous a poussé à inviter à Toulouse des danses (butô, krump etc) et des personnes que nous voyons peu : nous avons créé le Festival d’été REBISH CHAUD. Nous développons également des projets pédagogiques, des cartes blanches, des créations.

Aujourd’hui REBISH est porté par une chorégraphe, danseuse, performeuse et son binôme accompagnatrice de projets et boîte à outil multifonction (production, administration etc) et de plus en plus de satellites complices. Notre horizon est de continuer à développer les projets amorcés et de continuer à construire avec les préoccupations évoquées plus haut. 

En résumé, REBISH se définit comme une plateforme pour concrétiser des projets artistiques interconnectant diverses disciplines (danse, musique électronique, performance, arts plastiques etc). REBISH est un espace de réflexion autour et avec les corps, des corps qui migrent de leurs pays, des théâtres, des corps aux identités multiples.

Tous nos projets (pédagogiques et scéniques) sont traversés par ces questionnements et nous avons l'ambition de créer un réseau autour de nos axes de recherche fondamentaux : réfléchir sur les genres, les diversités et les identités, générer de nouveaux publics/des-élitiser la danse et investir et re-signifier l’espace.

dibu (2) (1).jpeg